SANG SPARTIATE : VOTRE DROIT A L'ASSURANCE ET L'INDEMNISATION
SANG  SPARTIATE : VOTRE DROIT A L'ASSURANCE ET L'INDEMNISATION

SOS                 FAQ                 Les Enjeux                  Tous Spartiates                 Adhésion

Nos dossiers

Tous nos dossiers :     Sécheresse      Assurance Collaborative

Roulez assuré

L'absence d'assurance vous expose, vous et votre véhicule en cas d'accident. Les risques de dommages matériels ou de blessures sont considérables et leurs conséquences affecteront durablement votre vie.

De plus, les dommages occasionnés feront l'objet d'un recours. Ce sont des milliers d'euros, voire des dizaines ou des centaines de milliers d'euros et même bien plus encore qui peuvent vous être réclamés, notamment si vous blessez grièvement un ou plusieurs de vos passagers ou toute autre personne...

Vous vous retrouverez alors obligé de rembourser une dette qui peut s'avérer si colossale qu'une vie de travail acharné ne suffira pas à l'éteindre.

 

Tous les enjeux et les risques figurent sur le site roulez-assuré édité par le Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires de Dommages. Consultez-le et faîtes-vous votre avis.

 

Les sanctions prévues par la loi en cas de défaut d'assurance sont très lourdes (cf Art L324-2 du Code de la Route). Citons entre autres :

- Une amende pouvant aller jusqu'à 3 750€

- Une suspension de permis

- La confiscation de votre véhicule

...

 

Et pourtant, malgré cela on estime à plus de 750 000, le nombre de véhicules non assurés en circulation...

L'Etat, au vu des enjeux économiques que représentent l'absence d'assurance et dans le cadre d'une politique visant à renforcer la sécurité routière se dotera en 2018 d'une arme répressive puissante, à savoir un fichier des conducteurs non assurés.

 

Les plaques d'immatriculation seront systématiquement scannées par les véhicules des agents chargés de verbaliser et vous recevrez une mise en demeure afin de régulariser votre situation dans les 30 jours.

En cas d'infraction au Code de la Route, excès de vitesse constaté par un radar fixe ou mobile par exemple, vous écoperez d'une amende majorée au titre de l'absence d'assurance.

 

Ces mesures sont facilement compréhensibles au vu de l'ampleur du phénomène et du risque financier énorme qu'il fait peser sur l'ensemble des contribuables, mais le seul reproche que nous leur adressons c'est de ne pas prendre en compte les difficultés sociales d'une partie de nos concitoyens.

 

Certains vont travailler le matin pour nourrir une famille et doivent arbitrer au quotidien dans leurs dépenses. Une fois le strict nécessaire payé, il ne leur reste parfois plus rien. Et pourtant ils ont besoin de leur véhicule comme tout un chacun. Devons-nous les condamner à se figer faute de pouvoir financer leur police d'assurance?

 

C'est un cas de conscience qui là encore peut trouver solution à travers le modèle vertueux de l'assurance alternative, collaborative et participative pour lequel nous militons.